Crowdfunding1

Le financement participatif fait appel à la blockchain



La Caisse des dépôts et FPF travaillent sur une infrastructure blockchain pour faciliter les émissions de titres participatifs ainsi que les échanges sur le marché secondaire.

 

Le financement participatif innove pour se développer. Récemment, les évolutions ont été juridiques et financières avec la création des minibons. Issus d’une ordonnance d’avril 2016 et officiellement mis en route suite à un décret du 28 octobre dernier, les minibons sont des titres de prêts destinés à faciliter les opérations de financement participatif.

Après le volet juridique, c’est cette fois sur le plan technique que le secteur avance. La Caisse des dépôts et Financement Participatif France (FPF) viennent d’annoncer la mise en place d’une plateforme blockchain pour la gestion de ces minibons.

Ouvrir la voie à un vrai marché secondaire

Le projet n’en est qu’au stade expérimental, mais l’objectif est ambitieux : permettre à terme de gérer les émissions et les souscriptions des plateformes de crowdfunding, mais aussi et surtout faciliter les échanges de titres sur le marché secondaire.
Cliquer ici pour lire l'article intégralement.

The following two tabs change content below.

David Eidelwein

Rédacteur en chef Blockchain chez Talan
David follows the content related to Blockchain technology for Talan Innovation. Skilled as business analyst and project manager in banking sector, he is particularly interested in the impact of blockchain technology on organizations and its use case. David contributes to Talan Innovation content since December 2016

Laisser un commentaire