JC Decaux s’organise pour exploiter les données de la ville connectée



Le groupe de services urbains a annoncé en début de semaine, la création d’une nouvelle direction et l’ouverture d’un espace d’Open innovation avec ses clients. Le but est le même : accompagner les mutations de la ville connectée et se mettre en ordre de marche pour recueillir, exploiter et éventuellement commercialiser ce qui fait rêver tout le monde publicitaire : les données des chalands.

S’il est un groupe français qui s’intéresse de près à la ville connectée, c’est bien le groupe JC Decaux. Lors du colloque de l’IAB France, Albert Asseraf, le directeur général stratégie études et marketing, a rappelé une particularité du modèle économique groupe de services urbains : « nous finançons nos offres avec de la publicité qui constitue l’essentiel du chiffre d’affaires », avant d’ajouter « de plus en plus la publicité est numérique « . A l’avenir, il a imaginé, un dialogue entre les publicités des abribus et les téléphones portables des citoyens qui sont aussi des consommateurs, et inversement.
Cliquer ici pour lire l'article intégralement.

The following two tabs change content below.

Karine Blanc Guivarc'h

Rédactrice en chef IoT chez Talan
Karine curates all Internet of Things (IoT) related content on Talan Innovation. She has extensive experience in high technology environnements. She is involved in understanding IoT from a marketing perspective with a focus on user cases. Karine has been contributing content since February 2015.