Mobileye-autonome-voiture-israel-mask1

Dans la voiture autonome de Mobileye, la start-up rachetée plus de 15 milliards de dollars



Avec 150 jours par an dédiés aux fêtes juives, l’Etat d’Israël est féru de grandes célébrations. Le 13 mars 2017, aurait pu s’inscrire au calendrier des fiértés nationales. Ce jour-là, Intel annoncait mettre la main sur Mobileye, la start-up propriétaire de technologies de reconnaissance de terrain pour la conduite, pour 15 milliards de dollars. En une de tous les journaux à Tel-Aviv et à Jérusalem où elle est basée, la pépite attendue comme un acteur majeur en matière de voiture autonome, est vue par la Tech israélienne et ses 6 000 start-up comme un héros national. Après son IPO record en 2014 au Nasdaq où elle levait déjà 890 millions de dollars, le rachat est historique: «Mobileye est le deal le plus important depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948», rappelle l’écosystème pour lequel le dernier modèle fût Waze racheté par Google en 2013 pour 1,1 milliard.

Créée en 1999 par Ziv Aviram et Amnon Shashua, Mobileye travaille sur une technologie capable de comprendre l’environnement, immobile ou en mouvement, autour du véhicule. Sa première vente, elle ne la fera pourtant que neuf ans plus tard, en 2008, auprès de BMW. Depuis, cette société fournit les sous-traitants automobiles, tel Valeo qui s’occupe de l’intégration de ses capteurs reliés à ses algorithmes, «fiables à 99,99‰», assure la société qui explique que 15 millions de véhicules sont équipés aujourd’hui de ses produits d’assistance à la conduite, pour les chauffeurs routiers notamment.

The following two tabs change content below.

Karine Blanc Guivarc'h

Rédactrice en chef IoT at Talan
Karine curates all Internet of Things (IoT) related content on Talan Innovation. She has extensive experience in high technology environnements. She is involved in understanding IoT from a marketing perspective with a focus on user cases. Karine has been contributing content since February 2015.

Leave a Reply